Toutes les conférences UTLE auront lieu au Centre Culturel Jacques BREL à 14h30

Jeudi 09/01/2020 : Art, bactéries et microbiotes

Les bactéries sont présentes dans/sur tous les êtres humains. Omniprésentes bien qu’invisibles, elles agissent sur leur environnement et sur les autres organismes en formant des communautés bactériennes multi-espèces qu’on appelle microbiotes. Troquant le pinceau pour le microscope, certain.e.s artistes s’emploient à représenter ces bactéries, mais aussi à les utiliser comme médium voire comme actrices de l’art, afin de rendre visible l’invisible microscopique.

Jeudi 30/01/2020 : De « Tchekonte à Tchekov »

La jeunesse de Tchekhov a influencé sa manière d’écrire. La brièveté de ses récits dans la presse humoristique, la dérision, ont imprégné sa poétique, et surtout les idéaux non politiques mais humanistes. Ses personnages en sont porteurs et les femmes ont un rôle particulier pour l’époque. Ses pièces ont toujours du succès en France mais font l’objet d’un contre-sens. Elles sont jouées telles des tragédies alors que leur auteur a toujours proclamé qu’elles étaient des comédies. Tchekhov apporta du renouveau dans la littérature et demeure un écrivain moderne.

Jeudi 19/03/2020 : Prévisions météorologiques

Histoire de la prévision, les grands principes de la prévision, les modèles numériques, la chaine opérationnelle de la prévision, les différentes méthodes de prévision en fonction de l’échéance prévue (de l’extrapolation de l’observation pour la prévision immédiate à la prévision d’ensemble multi modèle), les erreurs et les limites techniques de la prévision, les divers types d’assistance météorologique

Jeudi 02/04/2020 : La sexualité des plantes

L’exemple de monde végétal, permet d’aborder la sexualité sous son angle biologique , sans tabous. Les mécanismes de l’évolution, les adaptations.. au cours des ères précédentes à nos jours, montrent une complexité croissante de l’appareil reproducteur et de la sexualité des plantes. Depuis les mousses, fougères, gymnospermes jusqu’aux plantes ‘à fleurs ‘  le fil directeur de l’évolution révèle entre autres, une protection accrue de l’embryon. Un sexe , des sexes, une foultitude de modalités de sexualités sont envisagées chez les végétaux. Cependant, pour de nombreuses plantes, la sexualité n’est pas une nécessité au maintien de l’espèce. Ceci nous conduira à s’interroger sur l’intérêt, le « coût » pour une espèce donnée, d’envisager ce mode de reproduction

Adhérer à l’UTL-Essonne

Pourquoi adhérer ?

Toutes les informations sont ICI

Renseignements : Tél. 06 80 84 20 03

antenne-palaiseau@utl-essonne.org