• Stocker l’électricité, un impératif mais comment ? Stocker l’électricité, un impératif mais comment ?

    L’électricité représente un peu plus de 20 % de l’énergie finale consommée en France. La production actuelle est « décarbonnée » à plus de 94 %. Il est de plus en plus intéressant de produire l’électricité à partir d’énergies renouvelables. Elles nécessitent d’être stockées. L’objet de la conférence est de présenter les différents moyens de stocker l’électricité et leurs différentes caractéristiques. Par Jean-Paul Hulot.

  • AGLAE, l’accélérateur au service de l’Art AGLAE, l’accélérateur au service de l’Art

    Jeudi 30 Mars à 15h au Centre Culturel l’Université du Temps Libre présente: AGLAE, l’accélérateur au service de l’art. Reconstituer l’histoire d’objets d’arts ou archéologiques nécessite l’utilisation de méthodes d’analyses non-destructives et non-invasives, c’est-à-dire sans aucun prélèvement. L’Accélérateur Grand Louvre d’Analyse Elémentaire (AGLAE) est un accélérateur de protons utilisé pour sonder à l’échelle atomique l’histoire d’objets très précieux de notre héritage culturel. Il permet également de révéler l’existence d’objets falsifiés, présents parfois dans des collections de musées. Par Didier Gourier.

  • La télémédecine, une nouvelle pratique médicale La télémédecine, une nouvelle pratique médicale

    Jeudi 27 avril à 15 h au Centre Culturel l’université du Temps Libre présente : La télémédecine se développe en France : prise en charge de l’accident vasculaire cérébral dans sa phase aigüe, surveillance à domicile des maladies chroniques du vieillissement (diabète, insuffisance cardiaque, insuffisance rénale…). Dans quel cadre peut s’exercer cette pratique ? Quels sont ses enjeux médicaux et économiques ? Par Pierre Simon.

  • Conférence sur le fonctionnement de l’Union Européenne Le fonctionnement de l’Union européenne est-il démocratique ?

    Mercredi 10 Mai à 19h45 le Centre Culturel Jacques Brel propose :  La construction difficile de la mémoire collective européenne. Pourquoi est-il difficile de construire un souvenir commun de l’histoire européenne ? Pourquoi la mémoire de l’Europe est-elle vue d’abord comme une mémoire traumatique ? Pourquoi y a-t-il une division mémorielle entre l’Europe de l’Est et l’Europe de l’Ouest ? Christine Cadot notre conférencière, prendra des exemples pratiques et visuels qui “parlent”, relatifs aux récents déboulonnage de statues de Lénine et de Staline en Hongrie, en Pologne, en … Lire la suite